Moi c'est Morgan ou "le photographe"

Je m'appelle Morgan [morgane] et cette page est l'une des seules fois où vous me verrez en photo. Le reste du temps, je suis celui qui se réfugie derrière l'oeilleton de mon appareil photo, plié en quatre et faisant parfois de grands gestes.
L'adage avait finalement raison : "les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés." Mais ce n'est pas plus mal car poser ce n'est pas ma spécialité... C'est face à l'objectif qu'on se rend compte de la difficulté de poser. C'est un métier paraît-il. Et donc pour la plupart des personnes dont je fais parti, les expressions les plus belles sont souvent les plus sincères, celles prises sur le vif. J'en ai fait une de mes priorités. Capturer cet instant de vie à ce moment présent et à cet endroit précis. Une séquence éphémère capturée dans le boîtier...

Mais pardon, j'ai oublié de me présenter. Tout a commencé comme beaucoup, en bidouillant l'appareil photo de papa. L'explorer dans tous les sens, découvrir les différentes molettes et photographier tout et n'importe quoi pourvu que je puisse le sublimer. Puis la magie d'Internet m'a permis de trouver tout ce qu'il fallait pour avancer, à savoir des conseils de personnes expérimentées prêtent à transmettre leur savoir.

Dans le cursus scolaire, après mon baccalauréat en poche, je me suis orienté vers une licence de journaliste. Un moment orienté vers l'écriture, j'ai toujours gardé dans le coin de la tête la photo et la vidéo. Ces métiers de l'image m'ont toujours fasciné, comme les coulisses et la sensation de découvrir le secret du magicien, savoir comment est faite cette photo ou ce court métrage. Heureusement le métier de journaliste est étroitement lié avec celui de photographe. Journaliste dans l'automobile puis dans la moto, j'ai emmagasiné pas mal d'expérience à travers des shootings et des reportages dans toute l'Europe.

Aujourd'hui je suis photographe indépendant depuis 5 ans. Durant ces 5 années mon parcours a été éclectique et c'est peut être ce qui fait ma force maintenant. Figer une action tout en conservant l'impression de mouvement, immortaliser les scènes de joie par le simple langage du corps et l'expression des visages, c'est pour moi LA motivation quand j'allume mon appareil photo. Avoir des félicitations lorsque les personnes découvrent mon travail fini, voilà la principale de mes motivations !